Jugement positif et confiance en soi

Nous avons majoritairement été habitués à une éducation dont le regard est orienté très tôt sur ce qui ne fonctionne pas. Comme si tout ce qui fonctionne bien, ce qui est réussi, allait de soi, et que pour progresser il fallait exclusivement travailler sur les points faibles.

Comme s’il n’y avait aucune raison de s’attarder davantage sur la réussite. Peut-être avez-vous même eu des professeurs, des éducateurs, des parents, qui ne faisaient pas la différence entre « ce que tu es » et « ce que tu fais » :

« Tu es mauvais » au lieu de « Ton résultat est mauvais »…

Dans ce cas de figure nous construisons une image négative de nous-même, basée sur le jugement d’autrui et que nous considérons comme la vérité.

L’habitude de rester focaliser sur les points faibles alimente le cercle vicieux de la perte de confiance :

  • Nous portons un jugement négatif, nous perdons en estime et donc en confiance.
  • Nous nous persuadons de ne pas être à la hauteur et, dans les cas extrêmes, certains chercheront inconsciemment un moyen de confirmation en faisant de l’auto-sabotage.

Nous sommes habitués très tôt à ce que la nature du jugement de l’autre soit négative. D’où cette crainte, cette appréhension que nous cultivons très jeune de devoir parler devant un groupe.

« Je suis nul » « Je ne suis pas capable de … » « Les autres y arrivent mieux que moi »

Avez-vous tendances à porter un jugement négatif sur vous même ? Faites l’expérience. Filmez-vous quelques minutes en train de parler d’un sujet que vous maîtrisez, en imaginant que vous êtes devant une assemblée. Regardez-vous ensuite.

  • Est-il plus simple de vous trouver des qualités ou des défauts ?
  • Allez-vous naturellement orienter votre regard sur ce que vous aimez chez vous ?
  • Êtes-vous seulement capable de vous trouver autant de qualités que de défauts ?

Ce n’est qu’une question d’éducation et d’habitude. Et ça se change !

« Mais il faut bien travailler ce qui ne va pas à un moment ! »

Travailler sur les points à améliorer, quels qu’ils soient, sera effectivement nécessaire à un moment donné. On ne peut pas se contenter de rester sur ses acquis, sinon il n’y a plus d’évolution et le progrès est impossible.

Mais il est essentiel de commencer par apprendre à observer ce que vous réalisez naturellement bien. Premièrement parce qu’il se pourrait que vous n’en ayez simplement pas conscience. Deuxièmement parce que c’est extrêmement motivant.

Et enfin, parce que vous allez pouvoir commencer à entretenir un cercle vertueux basé sur le gain d’estime personnelle et de confiance en soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.